20 septembre 2013

Esprit d'hiver - Laura Kasischke

Holly se réveille avec une angoisse, une intuition, une idée qu'elle se répète en boucle "Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux". La Russie, c'est le pays d'origine de Tatiana, leur fille adoptive.
Nous sommes le matin de Noël. Holly attends sa famille et ses amis pour le repas, alors que son époux est partis chercher ses parents. Une tempête de neige va empêcher tout déplacement, et Holly va passer la journée en compagnie de Tatiana.
Quel roman étrange. Laura Kasischke sait poser une ambiance, l'air de rien. Malgré une histoire en apparence quotidienne et anodine, des fausses notes, des instants bizarres apparaissent très vites. Pour mieux retourner à la normale. le lecteur ne peut que s'interroger, se demander ou on va l'amener. Dans une histoire fantastique ? D'épouvante ?  En tout cas, au fil des pages, l'angoisse monte. Et s'imprègne petit à petit. Pour créer un malaise, on ne sait pas pourquoi. Ce malaise monte au fil des pages jusqu'à devenir difficilement soutenable.
J'ai rarement vu une telle maîtrise de l'angoisse chez un écrivain, à part ceux de thrillers et livres d'horreur. Laura Kasischke cache bien son jeu et aura vraiment su me surprendre, même si la lecture a pu aller jusqu'au pénible tellement cette tension a su me prendre aux tripes. 

Une construction parfaitement maîtrisée, une écriture soignée, une montée de tension à faire pâlir Stephen King, voilà une belle découverte de la rentrée.

laura Kasischke
Esprit d'hiver
Christian Bourgois
275 p. / 20€






11 commentaires:

  1. j'aime beaucoup la critique et le blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooohh, comme ça fait plaisir de recevoir des compliments comme ça ! Merci ^^

      Supprimer
  2. il me fait drôlement de l'oeil celui là !!

    RépondreSupprimer
  3. prévu dans mes prochaines lectures, j'ai hâte!

    RépondreSupprimer
  4. Entièrement d'accord avec toi, le roman est saisissant de maîtrise!

    RépondreSupprimer
  5. Cela donne bougrement envie. Je viens justement (enfin !) de lire un de ses premiers romans, une histoire de pom-pom girls où la tension monte petit à petit. Une lecture plus qu'agréable et qui a su me surprendre par son coté dramatique, sa montée en puissance et sa fausse légèreté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça, une fausse légèreté et une tension qui frôle la folie. A lire tout de même avec modération pour ma part car cela crée un vrai malaise.

      Supprimer
  6. je viens de le finir j'ai adoré

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vas-tu en lre d'autres du même auteur ?

      Supprimer