28 juin 2013

Yellow birds - Kevin Powers


"La guerre essaya de nous tuer durant le printemps.L'herbe verdissait les plaines de Niwana, le temps s'adoucissait, et nous patrouillions à travers les collines qui s'étendait autour des villes. Nous parcourions les herbes hautes avec une confiance fabriquée de toute pièce, nous frayant tels des pionniers, un chemin dans la végétation balayée par le vent [...]
Puis, durant l'été, elle essaya encore de nous tuer tandis que la chaleur blanchissait les plaines et que le soleil burinait notre peau. [...]
Quand septembre arriva, la guerre avait décimé des milliers de personnes."

John Bartle a 21 ans quand il part pour l'Irak. Pendant ses classes, il se lie d'amitié avec Murph, un jeune homme de 18 ans. Avant de partir, il fait une promesse à la mère de Murph. Une promesse impossible à tenir et qui le hantera toujours, la promesse de le ramener vivant.

Quel coup de cœur pour ce roman !
Kevin Powers est un jeune Américain, qui comme tant d'autres, s'est engagé dans l'armée pendant la deuxième guerre d'Irak.  Quelques années après son retour naît ce roman sublime.
S'il l'a écrit, c'est parce qu'on lui demandait souvent comment c'était là-bas. Vu l'avalanche d'informations et d'images, il se doutait bien que, ce que les gens voulaient savoir, c'est ce qu'on ressent à la guerre.

Kevin Powers parvient à nous émouvoir, à nous toucher, à partager avec force ses sentiments et ressentis. Et ceci de façon subtile. Son écriture poétique tranche avec le sujet mais renforce la compréhension du vécu du soldat.
Il nous parle de la guerre et sa  propension à gommer l'humanité des soldats et à insuffler l'absurde dans leur vie ; il nous parle de la difficulté de vivre après, de retour au pays, et d'affronter les regards, d'être considéré comme un héros.

Une lecture qui ne laisse pas intact.

Kevin Powers
Yellow birds (The Yellow Bids)
Stock
249 p. / 19 €

6 commentaires:

  1. Il est depuis peu à la bibli, je me tâte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bé arrête de te tâter et fonce ^_^
      C'est une si belle lecture...

      Supprimer
  2. Formidable coup de cœur aussi pour moi.
    Le grand roman de ce premier semestre... en attendant peut-être 'La Constellation du Chien' ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu me raconteras quand tu l(auras commencé. Je suis contente d'être tombé sur un bon bouquin car Kevin Powers a placé la barre très haute !

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup mais vraiment beaucouup aimé ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur à découvrir... Qu'on se le dise !

      Supprimer