1 septembre 2012

Mon chien stupide - John Fante

Henry Molise habite depuis vingt ans une maison sur la côte californienne, maison qu'il ne peut toujours pas rejoindre sans se perdre. Scénariste, auteur mais surtout loser, il est marié et a engendré quatre enfants. Un jour, il trouve un chien et l'adopte. Le chien sera baptisé Stupide et tiendra une place particulière dans la vie d'Henry.
Je n'ai pas été conquise tout de suite par ce roman. La lecture des premières pages a été laborieuse ; je trouvais l'humour un peu lourd et l'écriture un peu trop basée sur les dialogues. Mais assez vite ces premières impressions ont été éclipsées par la tendresse qui émane de ce roman, l'humour un peu désespéré, le constat de l'auteur sur la vie. Et je me suis surprise à rire.

John Fante, à travers son personnage d'Henry Molise, fait un constat sur la vie assez amer. Henry se sent vieillir. Il garde toujours en tête son vieux rêve de partir vivre à Rome, dans l'Italie de ses ancêtres. C'est un homme profondément pessimiste ; et peut devenir acerbe quand il parle de ou à ses enfants ou de son épouse.  Sa vision de la vie peut être résumée par ce passage :
"Il m'a vraiment dit ça. Merci pour tout. Merci pour l'avoir engendré sans lui demander la permission.Merci pour l'avoir fait entrer de force dans un monde de guerre, de haine et de fanatisme. Merci pour l'avoir accompagné à la porte d'écoles qui enseignaient la tricherie, le mensonge, les préjugés et les cruautés en tout genre. Merci pour l'avoir assommé d'un Dieu auquel il n'avait jamais cru, de la seule et unique Église - que toutes les autres soient damnées. Merci pour lui avoir inculqué la passion des voitures qui provoquerait peut-être un jour sa mort. Merci pour un père qui écrivait des scénarios médiocres, histoires d'amour à l'eau de rose ou bagarres dans lesquelles les bons avaient toujours le dernier mot. Merci pour tout." p.109
Il est tour à tour touchant, énervant, égocentrique et pathétique tellement il peut être emplie de mauvaise foi. Mais peut-être est-il simplement un hyper sensible qui se protège derrière un mur de cynisme. Un cynisme tel qu'il prétendra donner plus de place et d'importance à son chien Stupide qu'à sa famille.Son chien qui a bien trouvé son maître ! Stupide est excentrique ; obnubilé par le sexe, il saute sur tout ceux qu'ils croisent à condition qu'ils soient du sexe masculin !

Son épouse, Harriet, est une américaine protestante et raciste. Elle se veut  une mère parfaite et une bonne américaine. Bien sûr, leur relation est complexe.

Et c'est toute cette complexité qui m'a plu dans ce roman. Au départ assez tranché, ce livre va se révéler plein de subtilités. Et puis il y a cet humour, un humour assez désespéré.

John Fante
Mon chien stupide (West of Rome)
Editions 10-18
6,10 € - 154 p.
978-2-264-04876-9



10 commentaires:

  1. Lu un roman de Fante, il y a longtemps, et je SAIS que je veux en lire d'autres!

    RépondreSupprimer
  2. Mon chien Stupide est un bon choix (après c'est le seul que j'ai lu :))Je serais bien tentée par "Demande à la poussière" qui a de très bonnes critiques. Mais ça m'a saussi donné envie de lire un roman de son fils Dan Fante, qui parle des relations à son père. Étant donné que les romans de John Fante sont assez autobiographiques ça ne devait pas être facile de l'avoir comme père !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas bien si ce roman-là de Fante père est un roman culte. Il me semble que les premiers sont meilleurs.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas, je suppose que la notion de "roman culte" peut être assez subjective et donc variable... Je me posais justement la question de la différence entre un roman culte et un classique.
    En tout cas il était dans la liste proposée par Métaphore, et ça m'a permis de la découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une partie de la réponse puisque ce livre figure au catalogue des 50 romans cultes des éditions 10-18 !

      Supprimer
  5. Ouh, celui là je ne vais pas le lire dans les premiers, ça a l'air spécial :)

    Au fait merci pour les commentaires, ça fonctionne!

    RépondreSupprimer
  6. C'est spécial, oui ! C'est justement ce qui m'a plu.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai découvert Fante avec celui la aussi, depuis j'ai les autres qui m'attendent sagement dans mon kindle.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai envie de découvrir Demande à la poussière, mais ça ne m'a pas enthousiasmé au point de vouloir lire tous ses livres - ce qui est tant mieux j'en ai suffisamment comme ça dans ma LAL ;)
    Le personnage est tout de même particulier même s'il a un talent indéniable !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai lu et beaucoup aimé pas mal de "vignettes" de John Fante,Mon chien...,Rêves de Bunker Hill,Bandini,Demande à la poussière.Merci de votre visite,cela fait toujours plaisir.

    RépondreSupprimer