26 août 2012

Un voyou argentin - Ernesto mallo




Le voyou argentin, c'est "Topo" Miranda, braqueur malchanceux.  Perro Lascano est un policier peut être pas honnête mais en tout cas le moins malhonnête possible. Suite à une fusillade, tout le monde le croit mort.
Nous sommes juste après la chute de la junte militaire. Le pays est corrompu. En plein chaos. Les anciens militaires essayent de se reconvertir dans des commerces illicites. Les chefs au pouvoir tombent. Et bizarrement, ceux qui veulent faire le ménage doivent parfois savoir jongler avec la loi.
J'ai apprécié l'ambiance de ce roman, noir de chez noir. L'atmosphère de confusion et de débrouille est bien restituée (autant que je puisse en juger). J'ai beaucoup aimé les différents personnages, la manière dont l'auteur leur donne vie. Des personnages imparfaits donc attachants. Du moins pour la plupart : j'enlève ici les protagonistes de la dictature ! Des femmes très touchantes, qui doivent faire face aux multiples difficultés du quotidien. Et l'écriture est poétique, parfois contemplative, avec une pincée d'humour :
"S'il avait été croyant, il aurait fait le signe de croix, mais comme ce n'est pas le cas, il se gratte un testicule et se dirige vers la sortie d'un pas décidé." (p 216)
Le problème est que je n'ai pas été suffisamment happée par l'intrigue. Trop de petites intrigues multiples ; même si chacune d'entre elles est intéressante et significative. Et du coup peut-être trop de personnages. j'ai eu un peu de mal à ne pas me perdre dans les rue de Buenos-Aires. Ceci doit être dû, comme je l'ai appris par Ys dans les commentaires, au fait que ce soit la deuxième aventure de perro Lascano. Donc un conseil : commencez par "L'aiguille dans la botte de foin" !

Mais la promenade a néanmoins été très agréable et je suis heureuse d'avoir pu découvrir cet auteur. Un auteur à suivre... J'espère bientôt le rencontrer à un salon du livre et, si on arrive à se comprendre, j'espère pouvoir discuter de ce roman.

A lire en buvant un bon maté !

Ernesto Mallo
Un voyou argentin (Delincuente Argentino)
Rivages/Noir
8 € - 238 p.
978-2-7436-2323-4

2 commentaires:

  1. Ce roman fait suite à "L'aiguille dans la botte de foin" que j'ai trouvé encore meilleur que celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info ! C'est certainement pour ça que j'y ai trouvé une certaine confusion, surtout au début. Même si il peut se lire tout de même séparément.
      Je le met dans ma L.A.L.

      Supprimer