22 juillet 2012

Dernière nuit à Twisted River - John Irving



Dans les années cinquante Dominic, cuisinier à la cantine des bûcherons de Twisted River, doit s'enfuir avec son fils après un meurtre accidentel. On va suivre leur vie jusqu'au début du 21ème siècle.


J'ai lu beaucoup de romans de John Irving il y a quelques années. J'étais une fan. Et puis, je ne sais pas pourquoi je me suis détourné de cet auteur. Et depuis, je n'osais plus me plonger dans ses nouvelles œuvres sans doute par peur d'être déçue. 
Et voilà que je reçois ce roman lors d'un swap. Une bonne occasion de voir ce qu'était devenu John Irving !
Et je m'y suis plongée avec délice. Cet auteur sait vraiment raconter les histoires.

Comme à son habitude, le roman est superbement bien construit. Le roman est découpé en plusieurs parties qui correspondent chacune à un lieu et une époque. Et l'auteur ne cesse de nous mener entre présent et passé, ce qui donne un vrai relief à l'histoire même si je me suis sentie un peu perdue de temps en temps. Les éléments de suspens sont ainsi parsemés et la montée dramatique maîtrisée. 
J'aime également le sens du détail chez Irving ; des détails toujours plus improbables qui, curieusement, rendent les personnages et les situations plus vrais que nature.
Le propos est très riche. L'auteur sait raconter une vie d'homme avec tous ses détails, ses revirements et ses contradictions ; il passe du léger au drame sur fond d'histoire de l'Amérique. 

Ce livre est également une réflexion sur l'écriture, ce qu'est être écrivain et le rapport fiction/réalité. Et comme souvent chez Irving la frontière entre fiction et éléments autobiographiques est floue. Alors que le personnage se plaint de l'amalgame entre réalité et fiction 
"On avait décortiqué chaque ligne de ses romans pour y débusquer le détail autobiographique, on les avait disséqués, radiographiés, pour y lire des mémoires clandestins." (p464)
il pousse le lecteur à se demander jusqu'où ce texte parle de lui en semant des éléments proches de sa propre vie d'écrivain. Et ceci est poussé à son maximum à la fin du livre.
Voilà donc une belle (re)-découverte.

Ce livre m'a été offert avec le swap Au delà des océans pour l'Eldorado. Merci donc à Sandrine de m'avoir fait revenir à mes amours littéraires de jeunesse.




John Irving
Dernière nuit à Twisted River
Seuil
8,70 €
978-2-7578-2659-1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire